<> 21 04 18 - AFP - Madagascar - Un mort et 16 blessés dans la répression d'une manifestation interdite
Une personne a été tuée et seize blessées dans des affrontements à Antananarivo entre les forces de l'ordre et des milliers d'opposants dénonçant de nouvelles lois électorales, au cours d'une manifestation interdite.
TV5 Monde - Madagascar - Ces lois électorales qui cristallisent la contestation

- 20 04 18 - France 5 - Magazine de la santé - Le combat des Malgaches contre la lèpre
.
Reportage au Comité d’aide aux lépreux d’Antalaha et interview du Dr Cauchoix, représentant de la fondation Raoul Follereau.
https://www.madablog.com/video-france-5-magazine-de-la-sante-lepre-combat-des-malgaches/ (27’18)

- 12 04 18 - Collectif Tany - Non à la violation des droits des habitants de Salazamay_Toamasina
Le Collectif Tany apporte son soutien à 40 familles de
de cette localité dont les droits fonciers sont violés par la société Telma. Ces familles avaient entamé des procédures d’acquisition de titres fonciers sur des terrains du domaine privé de l’Etat qu’ils ont occupés paisiblement et mis en valeur. Leurs longues démarches, en accord avec les dispositions légales et administratives, étaient bien avancées et ont parfois abouti à un titre effectif lorsqu’en décembre 2017 Telma, société de télécom, qui avait loué un terrain voisin dans le cadre d’un bail emphytéotique, a jeté son dévolu sur ces parcelles. Le service des domaines et des personnes haut placées au niveau de la justice ont engagé des actions visant à déposséder le Fokonolona, en ignorant parfois la loi et des décisions de justice.  Ayant épuisé tous les recours au niveau provincial, les habitants ont demandé le soutien du Collectif Tany pour faire connaître cette situation, les appuyer dans leurs actions de plaidoyer et bénéficier d’appuis d’experts juridiques et de défenseurs des droits de l’homme.

-
12 04 18 - SeFaFi - Communiqué - Après le hold up législatif, un hold up électoral ?
« La question qui se pose à nous, aujourd’hui, est de savoir quelle sera la légitimité électorale issue des élections de la fin de l’année. Seront-elles véritablement crédibles ? Les électeurs auront-ils un vrai choix, sur la base de vrais programmes, ou se détourneront-ils des urnes ? La légitimité viendra-t-elle du bourrage des urnes dans les régions éloignées, pour que soit atteint le seuil fatidique de 40 % de participation – qui indiquera aussi que 6 citoyens sur 10 n’auront pas jugé utile d’aller voter ? Ou viendra-t-elle de la manipulation des résultats électoraux, perdus dans le labyrinthe administratif prévu par les lois électorales avant même leur proclamation ? À l’heure où nous écrivons, la question est devenue critique pour l’avenir de notre pays ».

<>
La chaîne Kolo TV publie un reportage sur la justice populaire à Madagascar
. Dans sa présentation, la station écrit que si la justice populaire a toujours existé à Madagascar, sous une forme non-violente, avec indemnisation de la victime, elle affiche depuis quelques années un tout autre visage et atteint le summum de la violence, en raison probablement du haut niveau de corruption qui sévit dans la justice « classique ».https://www.koolsaina.com/video-reportage-justice-populaire-madagascar-fitsarambahoaka/

<> 10 04 18 - France 24 - Les observateurs - A Madagascar une video met en lumière les exactions des comités de vigilance
La publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo de justice populaire relance le débat sur la légitimité des groupes d’auto-défense dans les villages. Les images, diffusées à partir de mi-mars sur Facebook, montrent un prétendu voleur de bœuf être torturé puis lynché par plusieurs hommes armés de machettes et de haches dans la région de Sofia. Le vol de bétail à Madagascar est, à l’origine, une tradition au cours de laquelle les jeunes hommes pouvaient prouver leur virilité. Mais depuis quelques années, cette pratique ancestrale est devenue une affaire de grand banditisme qui donne lieu régulièrement à des conflits sanglants. Dans la région de Sofia, l’insécurité et l’augmentation des vols ont donné lieu à la création de groupes d’auto-défense villageoise, les "Bisabôha". Cela remonte à deux ou trois ans. Leur mission consiste à faire exécuter le "Dina", vestige d’un système juridique ancestral.

- 07 04 18 - Jeune Afrique - Tensions pré-électorales à Madagascar
À quelques mois du scrutin présidentiel, qui doit se tenir cette fin d'année, les tensions s'accumulent sur la scène politique malgache, notamment par des décisions controversées du gouvernement, dont de nouvelles lois électorales, et des soupçons de corruption. Le pays commence à s’inquiéter, en silence, de la tournure que pourrait prendre la situation dans les derniers mois précédents l’élection présidentielle.

 

----------------------------------------------------

 <> Articles particulièrement signalés - <>doc  Documents à valeur permanente

-----------------------------------------------------