<> 24 02 21 - Le Mouvement Rohy prend position sur la gestion des manifestations par le pouvoir
"Alors que le pays doit déjà affronter un contexte socio-économique éprouvant avec la persistance du Covid19 au niveau national et mondial, devant la recrudescence actuelle des manifestations de nature politique et/ou sociale et face au contexte politique délétère, le Mouvement de la société civile Rohy ne peut rester silencieux et exprime son opinion pour protéger de manière impartiale et non partisane les intérêts de la population, objectif qui constitue sa mission principale."

- 23 02 21 - Société civile & Collectif Tany - L'agrégation agricole dans la stratégie nationale de l'agribusiness à Madagascar
L’« agrégation agricole », nouveau concept promu par le ministère de l’agriculture pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, et l’agribusiness le modèle à développer pour transformer le secteur.
L’agrégation agricole consiste en un contrat signé entre des coopératives d’agriculteurs, éleveurs ou pêcheurs, les « agrégés », et une entreprise, l’investisseur,« l’agrégateur ». Il s’agit d’une forme d’agriculture contractuelle déjà pratiquée à Madagascar. L’entreprise avance les semences, engrais, matériel et encadre les paysans.  Les paysans cultivent leurs terres en utilisant les intrants fournis, en respectant strictement les différentes instructions de l’entreprise et doivent lui vendre, à un prix souvent fixé au moment de la signature du contrat, toute leur récolte sauf les produits qui ne respectent pas les normes. La perte d’autonomie des paysans est manifeste, la plus-value bénéficie majoritairement à l’investisseur, le partenariat est « petit gagnant-grand gagnant », dénoncent la société civile et le Collectif Tany, pour qui la signature des contrats par des coopératives à la place des paysans, membres ou non d’associations, maintiendra le rapport de forces très inégal entre l’investisseur et les agriculteurs. Par ailleurs, la logique économique des agrégateurs risque de les amener à préférer investir dans des produits à forte valeur ajoutée qui ne sont pas des produits vivriers. Et même s’ils s’engagent dans la riziculture, ils risquent de préférer exporter le riz. De gros doutes sont donc émis sur la capacité de cette stratégie à atteindre l’autosuffisance alimentaire. L’agrégation agricole ayant été appliquée pendant plus de 10 ans par le plan Maroc Vert, les principaux enseignements de l’expérience montrent que le paysan devient de plus en plus dépendant et n’a pas les moyens de contrôler les prix de vente de sa production. Un appel à la vigilance de tous les citoyens est lancé donc dans le cadre du futur projet de loi annoncé dans la stratégie nationale de l’agribusiness.

- 16 02 21 - Unicef - Instat - Fécondité et planification familiale en 2018
L'enquête nationale sur la situation socio-démographique des ménages indique qu'entre 2015 et 2018 une femme en âge de procréer a en moyenne 4,6 enfants. La fécondité de femmes est plus élevée en milieu rural (5 enfants par femme) qu’en milieu urbain (3,4 enfants par femme). Les disparités sont notables selon la région et les caractéristiques socioéconomiques (5,1 enfants chez les femmes non instruites et 6,7 chez les plus pauvres).  La prévention de la maternité précoce serait une mesure importante pour réduire les naissances avant l'âge de 18 ans, dont la tendance montre une augmentation parmi les jeunes générations.  Deux femmes en union sur cinq (40 %) utilisent une méthode contraceptive moderne. Parmi les femmes de 15-49 ans mariées ou en union, 65 % de leur demande en contraception sont satisfaites avec une méthode moderne. Ce qui requiert inévitablement des efforts supplémentaires pour répondre à la demande.

<> 13 02 21 - Collectif Mitsio - Quel futur pour les Mitsio ? Hôtel de luxe ou communauté durable ?
Les villageois de Nosy Mitsio vont-ils être expulsés au profit d'un investisseur européen ? Un projet touristique privé de grande envergure a été dévoilé aux habitants durant la pandémie de Covid-19. Sur cette île encore préservée, ce projet prévoit les constructions d'un port, d'un terrain d'aviation, de routes et de structures d'accueil. Avec ce projet, ce sont surtout 2000 villageois et leurs enfants qui risquent d'être expulsés de leur île. Cette menace pèse sur la pérennité de tous les projets communautaires. « Acceptons-nous que tous les villageois de Nosy Mitsio puissent être expulsés de leurs terres ancestrales afin qu'un investisseur y construise des hôtels de luxe et de vacances ? », interpelle le Collectif Mitsio. Dans un mois, les représentants de Nosy Mitsio remettront une pétition au Président de la République, au ministre de l'aménagement du territoire et au gouverneur de la région Diana pour demander d'arrêter ce projet touristique et-de soutenir concrètement les projets communautaires et durables sur Nosy Mitsio. La pétition est en ligne

Pétition pour renforcer la voix de Mitsio et donner à ces enfants, ces femmes et ces hommes le droit de choisir leur propre avenir : ICI

<>
09 02 21 - Société civile - Les autorités doivent affirmer leur refus définitif d'exploitation des terres rares dans le district d'Ambanja
La société civile alertes sur la poursuite d’essais pilote d’extraction de terres rares à Ampasindava,
dans le district d’Ambanja. Les communautés locales, les organisations de la société civile et les opérateurs économiques et touristiques de la région Diana ont remarqué que malgré leur opposition au projet de la société RREM, celle-ci semble décidée à effectuer rapidement des essais pilotes d’extraction. Elle rappelle que de tels essais auront les mêmes conséquences désastreuses sur des milliers d’hectares d’espaces naturels que l’exploitation proprement dite. Depuis novembre, des consultations publiques ont été annoncées par la société RREM. Certaines ont été annulées faute de présence des autorités ou des populations concernées, tandis que d’autres ont été menées, dont celle du 29 janvier 2021. Les organisations de la société civile sont préoccupées par l’absence de l’Office National pour l’Environnement (ONE) qui devrait être le principal organisateur de ce processus. Malgré les engagements pris par les autorités à l’endroit des opérateurs touristiques de ne pas autoriser la mise en œuvre du projet, aucune annonce ou mesure officielle n’a été prise.

<>
08 02 21 - Front line defender - Menaces contre le défenseur des droits humains Ralibera Andriamaholy Jerisoa

Le 30 janvier, le défenseur des droits humains Ralibera Andriamaholy Jerisoa a été arrêté, sans mandat, par quatre policiers armés et emmené au poste de police à la suite de l'organisation d'une réunion prévue le même jour. Il a été relâché deux heures plus tard, mais il a depuis reçu des menaces persistantes de la part d'individus inconnus. Ralibera Andriamaholy Jerisoa est président de l'Union paramédicale des infirmières et sages-femmes de Madagascar. Le syndicat se bat pour de meilleures conditions de travail et pour promouvoir les droits des paramédicaux. Il se croit visé en raison de ses travaux dénonçant le non-respect de la loi 20 mars 2020 relative à la réquisition du personnel médical pendant la période du 20 mars au 3 novembre par l'Etat dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. L'Etat avait promis de verser à chaque membre du personnel médical une indemnité qui n'a toujours pas été versée. Ralibera Andriamaholy Jerisoa a mené les revendications des droits du personnel médical. Front Line Defenders est gravement préoccupée par ces menaces. L’association croit qu'elles sont directement liées à son travail pacifique et légitime de défense des droits humains.

- 04 02 21 – France 24 s’est procuré des documents exclusifs qui contredisent la version officielle des autorités concernant l’exportation de lingots d’or en Afrique du Sud.
Cette opération aurait été organisée en accord avec les autorités. Le vol aurait obtenu les autorisations nécessaires.
https://www.boursorama.com/videos/actualites/affaire-des-lingots-d-or-a-madagascar-les-documents-france-24-contredisent-la-version-officielle-ed2feb2a5a9dc89ebdecde7ea569c9eb (de 1’08 à 3’01)

- 02 02 21 - Blog Médiapart - Des fiertés coloniales aux grandes fortunes de Madagascar
Pourquoi Madagascar est le pays le plus pauvre de la planète ? La colonisation économique a-t-elle pris fin en 1960 ? Découvrons comment les familles ayant bénéficié de la colonisation pilotent en 2021 les sphères économiques et politiques du pays.

 

 


 <> Articles particulièrement signalés - <>doc  Documents à valeur permanente

___________________________________________